Atelier vélo Txirrind'Ola

S'entraider à réparer les objets, et combattre l'obsolescence. Ces objectifs ont une adresse à Bayonne, aux Allées Marines. L'atelier vélo Txirrind'Ola lie réparation, recyclage, et promotion de la pratique du vélo. Vous pourriez aussi y trouver votre prochain compagnon de ballade, et lui donner une seconde vie...

En Europe, en Australie, aux États-Unis, ou au Canada se sont multipliés des ateliers de réparation pour les vélos. En France, ces lieux se nomment 'Un petit vélo dans la tête' à Grenoble, 'La Bécane à Jules' à Dijon, 'Au bon vélo' à Montpellier, ou encore 'Le Dérailleur' à Saint-Etienne. Ils ont en commun de regrouper spécialistes et bénévoles passionnés. Ils échangent et partagent une compétence glissée auparavant aux oubliettes, celle de savoir réparer. Le Pays Basque a aussi son café atelier convivial pour la remise en état des vélos. Voilà donc Txirrind'Ola, ou quand la passion pour le vélo amène à réduire les achats et le volume de déchets.

Quels sont les objectifs de Txirrind'Ola ?

Nous avons trois axes de travail. Tout d'abord des ateliers participatifs. Les adhérents de l'association profitent à la fois des compétences de nos deux salariés mécanos, et du matériel qui est ici. L'objectif est principalement la réparation de vélos. Chacun apprend à travailler sur les vélos, le montage des roues, la réparation de crevaisons, et profite de l'aide mise à disposition par nos deux employés l'après-midi. 

Le deuxième but de l'association est la récupération et le recyclage des vélos. Nous allons chercher les vélos sur les déchetteries. Nous récupérons les dons de vélos, nous faisons le tour de certains syndics qui nous donnent les vélos jetés dans les locaux vélos. Il existe deux situations, soit nous arrivons à les réutiliser, à les vendre à bas prix pour promouvoir le vélo sur l'agglomération, soit nous récupérons les pièces en seconde main. Tout ce qui ne peut être récupéré est valorisé chez un ferrailleur, l'acier, l'aluminium. Et nous jetons ce qui est à jeter. 


Le troisième et dernier axe de travail est la promotion de la pratique du vélo, en participant à des évènements organisés dans les forums d'association, ou au sein de collèges et lycées, ou dans des ateliers à l'extérieur, comme par exemple lors d'un évènement organisé par le département pour une journée de la mobilité auquel nous participons. En plus de ces ateliers délocalisés, nous organisons aussi nos ballades weekend. Et tous les jeudis, nous créons sur notre lieu des apéros ateliers démontage, une occasion de se réunir avec les bénévoles, les mécanos, et de trier ensemble les pièces des vélos. Ce moment convivial d'apprentissage dure généralement jusqu'à 21h, 22h. Nous organisons aussi des ateliers école, où nous proposons en dix séances un atelier de mise en selle pour réapprendre à faire du vélo et se remettre dans des conditions de circulation. 


Comment a commencé cette histoire ?

Au début, fin 2011, l'association existait dans un petit local rue Saint Catherine, et réalisait des ateliers vélo ambulants, dans les marchés ou ailleurs. L'association était présentée, les bénévoles rencontraient le public. À partir de 2014, il y a une première embauche, suivie plus tard, en 2015, d'un deuxième salarié. Ce sont eux qui réparent les vélos mis en vente, et qui accueillent et aident les adhérents au quotidien. En 2014, nous avons récupéré ce local mis à disposition par l'agglomération. Nous sommes 1300 adhérents. Ce ne sont pas des utilisateurs au quotidien, mais nous avons pas mal de bénévoles actifs, des gens qui viennent régulièrement, et certains qui se greffent, comme moi, aux bénévoles actifs, ou au comité de direction pour gérer tout ce qui tourne autour de l'association, les demandes de subvention, les ateliers, les apéros démontage, les ballades week-end, et puis tout l'administratif lié surtout aux salariés. 

Un petit tour du lieu ? 

Je vous fais une petite visite. Ici, nous sommes dans l'espace café, avec de quoi se restaurer un peu, table, fauteuils. Nos bénévoles ont fait toute la décoration du lieu, et l'ont rendu convivial. Le comptoir où vous accueillent les salariés a aussi été fait de matériaux de récupération par nos soins, en palettes de bois. Ici vous trouverez tous les vélos à vendre. Ils attendent leur nouveau propriétaire, avec des bas prix allant de 30 à 70 euros. Les vélos que vous voyez ici sont dédiés aux enfants. Nous permettons aux familles d'échanger les vélos quand l'enfant grandit. Ils peuvent ramener leur vélo et en prendre un autre la taille au dessus. 

Plus loin, les postes de travail autour desquels les adhérents peuvent travailler sur les vélos. Les différentes pièces sont stockées, ainsi que les outils spécifiques. Et voilà les vélos qui attendent d'être réparés. À l'arrière, il y a les pièces non triées, en cours de réparation, et plus loin encore ce qui va en déchetterie. Ces vélos-ci sont à prix réduits, entre 10 et 20 euros, puisqu'ils nécessitent plus de travail. De temps en temps, nous récupérons de beaux vélos rétros que nous restaurons, et soit ils sont mis en vente, soit ils restent là en décoration comme celui-ci.