Le projet éducatif territorial 

26/05/2018

La valeur ajoutée de la réforme Peillon est d'amener les collectivités à enrichir, et à structurer le projet éducatif territorial de la ville. Biarritz avait déjà développé deux programmes intéressants : l'enfant et l'océan, et l'enfant et le vélo. Les écoliers sont amenés à apprendre sur l'océan et l'environnement, à savoir nager, surfer, avoir les divers gestes de secourisme. Nous avons consolidé encore davantage ce programme, avec notamment des ateliers où les enfants se baladent sur le littoral et apprenant de notre histoire, patrimoine et écosystème. L'enfant et le vélo donne aux écoliers la possibilités d'apprendre à faire du vélo, avec le constat que deux écoliers par classe de CM2 ne savaient pas faire de vélo, et des actions de prévention routière, dont un challenge sur l'agglomération. 

La ville de Biarritz peut s'appuyer sur un réseau associatif et sur des structures pour amener un contenu riche et étoffée. Cette dynamique de structuration de ces apprentissages ludiques ne doit pas être abandonnée, même si le retour à la semaine à quatre jours est une réalité. La réforme a amené un travail structurant du projet éducatif territorial, et permit de répondre intelligemment à la question : que souhaitons nous apprendre aux écoliers en tant que collectivité ?