L'élu facilitateur de projets

14/11/2018



La colère face aux politiques est palpable, et deviendrait presque, à force de scandales, légitime. Les affaires se multiplient au niveau national. Le politique vit dans sa tour d'ivoire. Le terme même définit davantage un rapport de dominants sur des dominés, qu'un débat de la chose publique. La démocratie représentative est en crise. Abstention record, défiance qui frise la haine, envie de sièges éjectables.


Qu'attendre du politique ? La fonction de l'élu municipal est clairement définie. L'élu représente le citoyen, appartient à l'exécutif municipal, pense l'intérêt général, vote le budget, approuve les comptes, décide de travaux, gère le patrimoine. Dans les faits pourtant, vous trouverez différentes façons de répondre à cette responsabilité.


Il y a urgence face aux multiples enjeux actuels à davantage fédérer et à puiser dans l'intelligence collective. La réalité est complexe. Le politique ne peut plus simplement dire les choses pour qu'elles existent. Il lui faut créer ces dynamiques, les imaginer, les insuffler et les soutenir. Il y a une certaine créativité en politique, celle qui s'attache aux projets, à décider à l'écoute d'une action à mener, et avec qui. Soutenir le projet du citoyen. Identifier un projet nécessaire en interne et chercher à mobiliser les citoyens. Être un facilitateur, un passeur de projet n'est pas un rôle simple. Ce rôle est aussi beau qu'ingrat, il est le futur de la politique.