LES JARDINS PEDAGOGIQUES


Le jardin pédagogique est un superbe outil pour établir la relation entre nos assiettes et les produits du potager, se sensibiliser aux cycles saisonniers, et à tant d'autres apprentissages. Entretien avec l'association des jardins pédagogiques basée à Biarritz, qui agit sur le terrain de l'activité ludique pour les enfants, aux enseignements et échanges de compétences pour les plus grands. Sans oublier une ligne directive qu'ils gardent en tête : faut que ça pousse...


Le début de cette histoire...

Tout a commencé avec la rencontre de deux volontés, celle des citoyens et celle de la ville, de créer des jardins pédagogiques dans les écoles. Biarritz proposait d'intervenir dans les écoles volontaires et dans le centre d'accueil et loisirs le mercredi et les vacances scolaires. Nous avons vu l'intérêt porté par les jeunes, et l'éventail des thèmes possibles au travers de l'activité de jardinage. Un atelier de jardinage avec les enfants vous amène à réaliser la forte valeur éducative de faire pousser une courgette, de se demander comment et dans quelles conditions poussent nos aliments. De là, est née l'envie de se lancer dans des zones de culture maraîchères avec un public le plus large possible. Voilà comment l'association s'est mise en place à partir d'un besoin, celui de suivre certains potagers, celui d'utiliser toute la valeur pédagogique de faire pousser des légumes.


Quelles sont vos activités actuelles ?

Dans le centre d'accueil et loisirs Mouriscot, nous animons des activités de jardinage les mercredis matins, et pendant les vacances. Le potager est l'espace central mais nous travaillons autour sur la totalité de l'espace vert. Dans les écoles volontaires, nous offrons du conseil pour aider l'équipe enseignante volontaire à mener cette activité pour les élèves.

Nous intervenons chez Surfrider. Ils ont le projet d'organiser un Ocean garden, et d'intégrer la problématique de l'eau au travers du jardin. Nous les aidons régulièrement dans le travail de gestion, de préparation de la terre. Autre collaboration avec le positive action festival, à Olatua, où nous profitons d'un public inter-générationnel, familial. Nous avons aussi travaillé dans les jardins de HLM, ou avec l'épicerie sociale à Pétricot en 2016 et 2017, ou encore ponctuellement à la Négresse dans un jardin partagé. Nous souhaiterions que ces jardins deviennent autonomes, et si nécessaire, nous pouvons venir une fois par saison donner quelques conseils, et proposer de communiquer, d'être un réseau, de se rencontrer. Tout cela nous permet de développer différents publics.

Nous avons une parcelle mise à disposition par la ville. Nous y créons un eco lieu dont la vocation est de mettre un espace de culture en vitrine. Les gens pourront venir emprunter des outils, récupérer des graines, des plants. Dans un premier temps, une seule zone de culture sera développée et dans un deuxième temps, nous proposerons des zones individuels cultivés par des particuliers. Cet endroit sera un lieu d'échanges. Les biarrots viendront participer aux zones de culture, apprendre, échanger des savoirs. Nous voulons faire en sorte qu'il y ait des enfants, des personnes âgés, une dimension intergénérationnelle. Les biarrots peuvent déjà participer au travers du budget participatif. C'est le projet BARATSEKO.


Comment vous soutenir ?

Rendez-vous sur internet, sur www.helloasso.com les jardins pédagogiques pour devenir adhérent de notre association. Une fois adhérent, vous pouvez demander tout type d'intervention. Pour une intervention ponctuelle, pour que nous vous proposions du 'prêt à planter'. Vous avez accès à des conseils, et ponctuellement à des outils, des graines, des plants à certains moments de l'année. Tout adhérent a le droit à un suivi technique. Tout cela va être mis en place au moment de l'adhésion, en fonction du besoin. C'est un prix libre. Il y a des prix référentiels. On compte sur nos adhérents pour connaître la valeur de ce qui est proposé. Il y a tellement de raisons d'adhérer. Le but, pour nous, est que tout le monde devienne autonome. Nous rendons cultivable un espace, avec de l'engrais naturel, pas de pesticide, avec des anciens et des nouveaux savoirs. Donc, nous soutenir c'est adhérer, communiquer, faire des dons, suivre l'ouverture de l'éco lieu, soutenir le projet participatif, venir dès que le lieu est ouvert, suivre notre aventure sur les réseaux.