Permablitz

Transformer une pelouse en potager, faire le makeover d'un espace privé en une seule journée, c'est possible. Le mouvement existe depuis 2006, développe la permaculture, et se multiplie en divers collectifs dans le monde entier. Pourquoi pas nous ? Mode d'emploi...



Tout d'abord revenons à l'historique. Le Permablitz est né en 2006 en Australie. L'ambition affichée est d'augmenter les surfaces de potagers en ville. Le permablitz c'est la contraction de 'permaculture' et de 'blitz', opération coup de poing. Votre pelouse ou quelconque espace extérieur est transformé en un éclair en potager cultivé en permaculture.

Cette technique du permablitz s'appuie sur le principe de réciprocité. Comprenez que afin de voir un permablitz organisé dans votre jardin, il vous faudra participer à la construction de trois potagers chez d'autres hôtes de permablitz. Alors vous pourrez prétendre au makeover de votre jardin.

Les groupes peuvent aller de 10 à 100 personnes. C'est à chacun de penser la limite du nombre de personnes dans son jardin pour créer le potager de ses rêves. Les designs sont dessinés à partir du jardin par une personne formée à la permaculture, et des volontaires viennent faire le travail le jour du rendez-vous avec plans, instructions, outils, semis, et tout le matériel nécessaire. Tout en travaillant, ils apprennent aussi des compétences, élever des poules, entretenir des arbres fruitiers, faire du compost, préparer la terre... Et tout le monde profite du repas préparé par l'hôte du permablitz.

Cette organisation nécessite des volontaires, des matériaux de récupération, des semis, des outils, beaucoup d'énergie et de bonne humeur. Et une connaissance en permaculture. Certains collectifs de permablitz exigent que chaque opération soit sous la supervision d'un bénévole formé aux techniques de la permaculture et à ses designs. Ce n'est pas une règle propre à tous les collectifs de permablitz. Car chaque ville se lance dans l'organisation de son collectif pour lancer des évènements sur l'année. 

Alors, penser une journée permablitz, ou un collectif permablitz, est-ce que ce serait possible sur notre territoire. Et qui sait, peut-être que le principe existe déjà  ?