La démocratie participative, Pia Mancinni

Si vous ne connaissez pas Pia Mancini, je vous conseille d'écouter sa vidéo Ted Talk. Chacun de ses mots est sagesse. Elle pose brillamment cette question : qu'est ce que la démocratie à l'heure d'Internet ? Elle parle de cette minorité qui a le pouvoir dans notre démocratie représentative, des institutions crées au XIX ème siècle, d'un support d'information du XVe siècle, des réseaux sociaux où l'on peut s'exprimer immédiatement, et du résultat chez le citoyen : soit le silence, c'est à dire la non participation, soit le bruit, ce besoin d'aller dans la rue pour se faire entendre.



La représentation exige le dialogue. Personne ne peut renier cette volonté actuelle du citoyen de s'assoir à la table des décisions. Mais Pia Mancini a cette phrase qui embrasse toute la problématique : 'pour faire partie de cette conversation, nous devons savoir ce que nous voulons faire ensuite parce que l'action politique est d'être capable d'aller de l'agitation vers la construction'. Comme elle l'avance si bien, nous savons utiliser Internet pour organiser des protestations, et cela représente une fierté. Mais nous n'avons pas encore utilisé cette technologie pour créer une alternative. C'est un danger car ce vide peut être rempli par des groupes organisés, souvent des extrémistes.

Pour parler de cette question de l'invention de nos institutions pour le 21 siècle, elle donne l'illustration de la création du programme DEMOCRACY OS qui permet aux citoyens de s'informer, de convaincre et d'être convaincu, de voter ou de délivrer son vote à un autre. Mais aussi de la création du parti El Partido Del Red, afin de pirater le système, afin qu'internet et ses principes bouleversent enfin nos institutions et les liens de représentations. Avec cette idée 'qu'il est possible de transformer notre système politique, sans le pervertir ni le détruire, mais en le connectant aux outils qu'internet nous offre aujourd'hui'. Pas de programme, mais une seule règle : appliquer en permanence la volonté directe de leurs électeurs en votant en fonction de la préférence des citoyens exprimés sur la plateforme DEMOCRACY OS.

Elle le sait, ce n'est pas une question facile. Il y a cette exigence de régularité sur des sujets de plus en plus complexes et nombreux. Comme le dit si bien les auteurs du livre 'Coup d'état citoyen', 'la mise en pratique de ces approches nécessitera certainement d'y aller par étapes, car introduire un processus d'intelligence collective au sein d'une institution aux pratiques bien rodées, avec ses commissions, ses règles, son propre rythme et agenda n'a rien d'évident'.  

Le mieux reste encore de l'écouter. Et la vidéo en anglais, ou le lien vers la traduction française, cela se passe ci-dessous... 





Pour voir, la vidéo avec les sous titres en français, suivre le lien :